0

 

  Razzia


mercredi 28/11/2018 à 18h00

Vous devez être connecté pour utiliser ce tarif.
Veuillez choisir un autre tarif dans la liste déroulante. Connectez-vous


Voir >
mercredi 28/11/2018 à 20h15

Vous devez être connecté pour utiliser ce tarif.
Veuillez choisir un autre tarif dans la liste déroulante. Connectez-vous


Voir >

Un Maroc post-Printemps arabe où conservatisme ambiant et désir de justice forment un mélange hautement inflammable.

Drame marocain, français, belge réalisé en 2016 par Nabil Ayouch, avec Maryam Touzani, Arieh Worthalter, Amine Ennaji... / VOSTFr / durée 119'

Avec Much Loved (2015), le cinéaste franco-marocain Nabil Ayouch faisait scandale en montrant la vie quotidienne d’un groupe de prostituées de Marrakech – une réalité que le régime marocain refusait de voir sur un écran… Il poursuit son exploration du Maroc d'aujourd'hui avec le magnifique Razzia.

En suivant cinq destins marqués par le désir de liberté, le film de Nabil Ayouch dénonce la dérive autoritaire en cours dans le royaume. Un instituteur enseignant en berbère dans un village de montagne, que l’on oblige à abandonner sa langue. Une belle femme enceinte qui ne reste qu’un objet de soumission pour son mari. Une jeune fille très riche délaissée par ses parents et coupée des réalités de son pays. Un restaurateur juif et son vieux père, témoin d’une époque plus propice à la cohabitation. Un jeune homosexuel, fan de Freddie Mercury, qui souffre du mépris de son père.



Nabil Ayouch confirme, après les fulgurants Much Loved et Les Chevaux de Dieu, son talent de cinéaste capable de marier le sensuel et la réflexion, l'individuel et le collectif, abordant des questions brûlantes (y compris la sexualité) sans réduire les protagonistes de ses films à des figures emblématiques. (Louis Danvers, Le Vif)